Suspendre son crédit : quels sont les différents recours ?

Que ce soit à cause de difficultés financières passagères ou conjoncturelles, il peut arriver que certains particuliers ne parviennent plus à régler le prêt à l’échéance convenu avec leur banque. Pourtant, si le problème n’est pas vite réglé, ces derniers s’exposent à des sanctions et à des frais supplémentaires. De plus, chez certaines institutions bancaires, ce genre de pénalités peut être particulièrement sévère.

Quelles solutions en cas de difficultés de remboursement ?

Ainsi, pour ne pas en arriver là, le contractant devra considérer les options disponibles pour eviter le pire. Outre le rachat de crédit aussi appelé regroupement de crédits qui peut s’imposer comme la meilleure solution dans certaines situations, le contractant à aussi la possibilité de demander une suspension de son crédit jusqu’à ce qu’il soit en mesure de redresser ses finances.

Toutefois, tous les prêts sont-ils éligibles à un report d’échéance de crédit ? Quels sont les différents types de suspension de crédit ? La réponse en détail avec Pause Crédit.

Est-il possible de suspendre tous les crédits ?

Actuellement, la suspension de crédit ne s’applique qu’aux crédits immobiliers et aux crédits à la consommation qui sont en cours de remboursement. En effet, le report d’échéance de crédit n’est pas valable dans le cas de prêts octroyés par l’État tels que le PTZ (Prêt à taux zéro) et le PEL (Plan d’épargne logement). Tous les prêts bancaires peuvent également faire l’objet d’un échelonnement d’échéance. En revanche, il faudra pour cela se référer aux clauses du contrat qui a été signé au moment de l’emprunt.

Dans la plupart des cas, ce sont aussi ces mêmes clauses qui permettent à l’organisme prêteur de refuser une suspension de crédit à un contractant. C’est pour cette raison que dans les cas les plus délicats, il est toujours préférable de faire appel aux agences spécialisées comme Pause Crédit pour traiter sa demande suspensions de crédit.

Quelles sont les différentes catégories de report d’échéance de crédit ?

Si un particulier souhaite suspendre son crédit, deux possibilités peuvent s’offrir à lui selon ses besoins et sa situation, notamment :

  • Le report d’échéance de crédit total, qui consiste à suspendre entièrement son crédit, mais sans arrêter de régler le montant de la cotisation de l’assurance de prêt.
  • Le report d’échéance de crédit partiel, qui se traduit par la suspension de son crédit dans un délai bien déterminé (1 mois, 3 mois, 6 mois ou plus selon la demande). Par contre, le contractant devra continuer à rembourser les intérêts perçus par la banque ainsi que la cotisation de l’assurance de prêt.

Pour éviter les frais supplémentaires, de nombreux particuliers ne prennent que très peu de marge quant à la suspension de leur crédit. Cela leur permet généralement de ne pas payer des intérêts trop élevés. Malheureusement, cela leur laisse également peu de temps pour remonter la pente et stabiliser leur situation.

Ainsi, afin de suspendre son crédit tout en se réorganisant en toute sérénité, l’idéal est toujours de recourir aux services d’un professionnel. Par exemple, chez Pause Crédit, il est possible de suspendre son crédit sur 24 mois sans que cela ne génère d’intérêts supplémentaires.

Suspension de crédit refusée par la banque : que faire ?

Il n’est pas rare que la banque ou toute autre institution financière refuse d’accorder une suspension de crédit à un particulier. En revanche, en cas de force majeure, celui-ci peut toujours demander grâce auprès du tribunal compétent. Si les autorités jugent que son dossier est recevable, ils interviendront auprès de l’organisme concerné pour suspendre son crédit sans condition.